Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

VERS LA FIN DE LA FAIM: des solutions sont possibles:24 septembre 2016 à VILLERS OUTREAUX

Avec le CCFD TERRE SOLIDAIRE,sur le chemin de la solidarité, la dernière étape avant Saint Quentin à la salle paroissiale de VILLERS OUTREAUX Adultes, jeunes, sportifs, curieux, consom'acteurs...Tous responsables de notre planète


le Samedi 24 septembre 2016 à 16h 00

Des solutions existent dit le CCFD TERRE SOLIDAIRE depuis plus de 50 ans !!

C’est d ‘abord l’appel à la solidarité et au partage à ceux qui sont « nantis » mais aussi une évolution des mentalités vers la coopération plutôt que la concurrence. La table ronde de ce samedi a donné la parole à des agriculteurs d’ici et de là-bas pour en parler.

  • Luc de ELINCOURT explique que la CUMA* permet aux agriculteurs de ne pas investir seul dans du matériel agricole qui coûte de plus en plus cher. Ensemble, on est plus fort dit-il.Son fils Benjamin s’est installé avec lui sur sa ferme pour une production biologique de légumes sans trop s ‘endetter.
  • Jean Benoist de LILLE, à son tour raconte comment des familles de Djakotomey (BENIN) ont créé leur coopérative de service pour une production maraîchère sur un « champ d’apprentissage paysan ». L’ONG IDART BENIN les soutiendra pour mieux nourrir la population mais aussi rendre le métier de maraîcher attractif pour les jeunes. En France ADDIL BENIN TOGO* collecte des fonds et apporte un appui sur lequel les coopérateurs comptent !
  • Noël, de SOLRE LE CHATEAU , a transmis sa ferme laitière en bio à son fils .Dans son association CEDAPAS *il réfléchit et agit pour que des jeunes s’installent en agriculture paysanne dans le Nord Pas de Calais et permettre au plus grand nombre d’accéder au métier d’agriculteur.
  • Chantal enfin, de MALINCOURT a rencontré un syndicat paysan au BENIN (SYNPA ) qui agit auprès des autorités béninoises pour l’adoption d’une loi foncière et d’un code domanial consensuels et socialement justes.L’accès à la terre agricole des jeunes ruraux est parfois empêché car des propriétaires citadins achètent des terres pour des raisons spéculatives ne permettant pas l’intallation de pays sans terres.

Evolution des structures aussi car les institutions doivent être JUSTES et permettre à chacun dans le monde d’exercer ses droits !Interrogeant le modèle agricole dominant en France et quelquefois imposé dans les pays en développement, le CCFD TERRE SOLIDAIRE nous invite à choisir des solutions pour demain, des alternatives où les paysans peuvent vivre de leur travail et les consommateurs être en bonne santé.

 

La souveraineté alimentaire se construit avec la participation de tous avec de nouvelles façons de produire et de consommer.

LES INCROYABLES COMESTIBLES de Cambrai le vivent ainsi ils partagent des fruits et des légumes bio cultivés par les habitants et offerts librement à tous.

* Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole

*Association d’aide au développement durable d’initiatives locales *Centre d’Etudes pour une Agriculture plus Autonome et Solidaire *Synergie Paysanne Bénin

Article publié par Chantal MALPAUX • Publié Samedi 01 octobre 2016 • 415 visites

Le temps de l'Eglise

Lectures du jour :

> Avec Messe Infos

Actualités de l'Eglise

Vermeer catholique ?
L’exposition parisienne pour laquelle on ne fait qu’une heure de queue à condition d’avoir...

Le Patriarche œcuménique Bartholoméos à Taizé
Le patriarche Bartholoméos de Constantinople s’est rendu à Taizé dans la communauté...

Commentaires du dimanche 30 avril
23 avril 2017, 2éme dimanche de Pâques, commentaires des lectures bibliques, Marie-Noëlle...

L’accord de Paris sur le climat : de la COP 21 à la COP 22 à Marrakech
L’Accord de Paris de décembre 2015 de lutte mondiale contre le changement climatique a été...

Homélie du dimanche 30 avril
Troisième dimanche de Pâques

Haut de page